Concert juillet 2022
Jeudi 21 juillet, 21h
Eglise de Veyrier-du-Lac

 
De la vocalité instrumentale
Violon et orgue

Norbert Bohlinger, violon
Cécile Bohlinger, orgue

 

Ce programme a été entièrement conçu pour mettre en évidence la référence vocale qui sous-tend l'essor de la musique instrumentale au XVIIe siècle et dans la suite de son histoire (l'exemple de Mozart et de nombreux romantiques le prouve).

Il nous semble important de se rappeler cette donnée sans laquelle la musique dite "baroque" n'aurait jamais vu le jour de la même manière et qui n'est pas toujours mise en évidence dans les concerts.

Ce programme part donc des répertoires instrumentaux les plus proches de l'exemple vocal (Salaverde, Bonporti (dont un des mouvements s'intitule "recitativo" comme dans l'opus 110 de Beethoven...), et Grigny ou le choral orné de Bach) pour aller vers les répertoires à priori les plus éloignés (la sonate de Corelli et le concerto de Bach). Il tend à prouver que, même dans ces derniers cas, l'émancipation de la musique instrumentale va  prioritairement se faire par des genres spécifiques (concerto, sonate, toccate, ricercar, etc...) avant de devenir un enjeu réellement esthétique et instrumental à part entière et ce, malgré l'influence de Vivaldi.

PROGRAMME

 

  • Bartholome de Selma y Salaverde - 3 canzone  extraites du Livre 1 (mode de  la) 

  • FrescobaldiI  Girolamo  Fugue et  Canzone extraites  des Fiori musicali 

  • Francesco Antonio Bonporti - première  invention des "Inventioni a violino solo et basso "

  • Nicolas de Grigny - Tierce en taille ( extrait de la messe )

  • Arcangello  Corelli - Troisième sonate pour violon et basse continue  op V

  • Jean Sébastien Bach - Choral " Schmucke dich o liebe Seele"  "BWV 654)

  • Dietrich Buxtehude -  Fugue en sol (BUX 175)

  • CJean Sébastien Bach - Concerto en la mineur  BWV 1041 (premier mouvement )

Norbert Bohlinger, violon

Après l’obtention d’une médaille d’or en violon  et musique de chambre au Conservatoire de Nancy puis d’ériture musicale à celui d’Aubervilliers, Norbert Bohlinger part étudier le violon baroque à Paris et remporte un diplôme de formation supérieure dans cette discipline au Conservatoire national supérieur de musique dans la classe de Patrick Bismuth (1997). 

Parallèlement, ses études de musicologie en Sorbonnes lui permettent d’obtenir une maîtrise avec mention très bien. Le sujet de ce travail, portant sur les traités anciens du violon, le conforte dans son intérêt pour l’histoire et l’évolution de l’instrument. Agrégé de musique et titulaire du C.A. de musique ancienne depuis 1998, Norbert Bohlinger partage l’exercice de son métier entre l’enseignement et les concerts. Membre de l’orchestre baroque de la Communauté européenne en 1994 et 1995, il est maintenant régulièrement sollicité par des ensembles de musique ancienne comme le Parlement de Musique, La Symphonie du Marais, Le Concert Spirituel, Les Arts Florissants ou La Tempesta. Depuis 2011, il est professeur de culture et analyse musicale ainsi que de violon baroque au Conservatoire à rayonnement régional du Grand-Nancy.

 

Cécile Bohlinger, orgue

Cécile Bohlinger a suivi une formation complète au Conservatoire national de région de Nancy  dans les classes de formation musicale, piano, analyse, écriture, accompagnement,  puis orgue et basse continue. Elle a été récompensée par quatre premiers prix : formation musicale, piano, musique de chambre et orgue (classe de Jean  Philippe  Fetzer).

     Elle étudie également le clavecin et la basse continue avec Anne  Catherine  Bucher. Parallèlement, elle obtient une licence de musicologie à la faculté de Nancy. Souhaitant se perfectionner à l’orgue, elle entre en 1996 au Conservatoire national de région de Saint-Maur où elle reçoit l’enseignement d’Eric Lebrun et obtient un premier prix d’excellence à l’unanimité pour l'interprétation ainsi qu’un premier prix d’écriture musicale.

      Elle a eu l’occasion  de  travailler  avec  Jean  Boyer, Michel Chapuis et  Jan  Willem  Jansen, lors de  master classes.

Titulaire des grandes orgues de l’église Saint-Pierre de Nancy de 1995 à 2010, Cécile Bohlinger se produit régulièrement en soliste, avec une prédilection pour les orgues historiques (Lunéville, Nancy, Annecy, Luxeuil-les-Bains, Hayange, Bayon, Paris...). Elle joue également en duo (orgue et  chant, orgue et violon, orgue et flûte traversière) ainsi qu’au sein de diverses formations (chœur et orgue, orgue et orchestre).

       Parallèlement à ces activités musicales, elle enseigne au conservatoire de Nancy depuis 2006. En mai 2002, elle est  finaliste du concours d’interprétation « Grand Prix de France ». Elle a obtenu en 2013 le concours de professeur d'enseignement artistique  et enseigne la formation musicale au CRR de Nancy.

En 2021, elle est nommée titulaire de l'église Saint-Leon de Nancy.